Louise Thériault affirme que sa relation de confiance avec Serge Fiori a ouvert la voie aux confidences d'un être se tenant à l'écart des projecteurs, mais que le musicien était également finalement prêt à livrer des parts d'ombre de son parcours.

«Il était prêt à sortir du silence pour dire exactement pourquoi il avait quitté la scène. Il y a eu beaucoup de rumeurs sur le dos de Serge (Fiori)», a-t-elle fait valoir.

Serge Fiori a été absent de la scène depuis près de 35 ans, aux prises avec des troubles d'anxiété. L'ex-compagne du chanteur, restée proche amie de celui-ci, parle de cet abandon de la scène comme d'un «grand déchirement» pour Serge Fiori.

Pour l'auteure, le titre de la biographie, «S'enlever du chemin», évoque à la fois la manière d'écrire et de composer de Serge Fiori, et sa mise à l'écart en raison de ses problèmes de santé.

«C'est le paradoxe de sa vie. C'est à la fois le processus créatif qui le fait sortir de l'égo, le met en transe, plus connecté à l'être. Mais c'est aussi son plus grand déchirement, celui de s'enlever du chemin de la scène, le lieu à la fin de ses crises d'angoisse les plus marquées. C'est la plus grande tragédie de sa vie», a-t-elle expliqué.

Louise Thériault a réalisé des dizaines d'heures d'entrevue, tant avec Serge Fiori qu'avec ceux qui ont jalonné sa vie personnelle et professionnelle - comme Richard Séguin, du duo Fiori-Séguin, et les ex-membres d'Harmonium.

Serge Fiori a encore des blessures profondes qui le font se tenir à l'écart - il ne devait pas être présent au lancement du livre, lundi, à Montréal -, mais il se réjouit, selon Mme Thériault, à l'idée d'enregistrer de nouvelles pièces.

Les morceaux d'un nouvel album sont écrits, et Serge Fiori doit plonger dans des séances d'enregistrement sous peu, dans le but d'une sortie du disque l'automne prochain.

«Quand on raconte sa vie, cela nous rend nostalgique, triste ou heureux, d'avoir à revisiter parfois des portes qu'on a fermées. Lors de nos rencontres, il passait par toute la gamme des émotions ressenties à l'époque de ces événements. (...) Ce fut très thérapeutique pour lui», a souligné Louise Thériault.

Outre la fin abrupte d'Harmonium, il est question dans cette biographie de son enfance italienne, sa relation avec son père et sa mère, sa peur de la folie, sa spiritualité, les copains de route et son engagement politique.

Copyright The Canadian Press